Ed Speleers France Forum

Forum consacre a l'acteur Ed Speleers - Forum dedicated on the actor Ed Speleers
 
HomeCalendarFAQSearchRegisterMemberlistUsergroupsLog in

Share | 
 

 T3 Empire ( by me )

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
arya-aiedail
Fan en développement
Fan en développement


Number of posts : 39
Age : 22
Registration date : 2007-03-11

PostSubject: T3 Empire ( by me )   Sat 17 Mar - 21:52

Pour les commentaires, rendez-vous ICI

voila ma fic sur eragon :

Le chapitre commence à la fin du dernier de l’aîné.

bonne lecture study

Chapitre I
Le réveil

Eragon s’écroula de fatigue devant son presque frère.

Il se réveilla dans une grande tante et vit plusieurs lits, avec des soldats blessés
ou mort, à coté de lui et se dit qu’il devait être à l’infirmerie du camp.
Une femme vint près de lui, il se douta que c’était l’infirmière et lui demanda :
-Comment va-tu, tueur d’ombre ?
- j’ai un peu mal à la tête mais sinon je suis juste fatigué, lui répondit
Eragon,
- tant mieux ! Et l’infirmière partit mais se retourna en lui disant
la reine demande à te voir, argetlam ! puis elle partit.
Eragon se leva et sortit de la tante.
Il vit Saphira allongé, il sentit qu’elle était troublée. Elle se retourna et mit ses yeux bleus saphir dans les siens.
<<sa va allé petit homme ?>>Il ne voulait pas lui répondre mais lui dit :
<<Nasuada demande a me voir et après, j’irai voir Roran viens tu ou préfère tu resté ici ? >>
Saphira déçu mais accepta de venir.
Eragon et Saphira se rendirent à la tante de Nasuada. Eragon rentra et vit sa suzeraine en conversation avec un soldat. Il demanda :
-Ma reine, vous vouliez me voir ? Nasuada se retourna et dit au soldat
-laissez moi, on reparlera de tout sa plus tard. Eragon, te sens tu mieux ?s’inquiéta la jeune reine.
-oui, sa pourrait allé mieux, mais sa va, rassura Eragon, alors, que me voulez vous ?
-tu na pas oublié Elva il faut que tu aille l’aidé et après il faudra que tu aille absolument finir ta formation a Ellesmera au plus vite,
je ne crains que ton frè, Murthag, s’empressa t-elle de rajouta en voyant la tête maussade de son vassal, revienne a la bataille, avec en plus Galbatorix a ses côtés, qui doit être fou de rage parce qu il a encore perdu une bataille importante.
-mais je dois aller aider Roran a sauvé Katrina ! Je lui est promis, c’est sa fiancée !
-Eragon, je comprends mais c’est plus important.
-pas pour moi, a cause de moi il a déjà perdu son père, et c est mon frère, peut être pas de sang mais, pour moi il est comme tel. Il était énervé et déterminé,
je sais que j’ai besoin te ton accord pour y allé, alors me le donne tu ?
-je crois que je n ai pas le choix, alors oui, mais … commença Nasuada
-après j’irai a Ellesmera, tu as ma parole, termina Eragon. Un des deux gardes qui gardait l’entrée de la tante entrait dans celle-ci :
-tout va comme vous voulez ma dame ?
-oui, merci, et le jeune dragonnier sortit de la tante et se dirigea vers celle de Roran. Sa dragonne lui rappela :
<< N’oublie pas l’enterrement de Hrothgar en tant que membre du Dûrgrimst Ingeitum
<<Peut être que je ne suis pas obligé, je le suis, mais je vais quand même demander à Orik >>Eragon rentra dans la tante de son cousin :
-c est bon on part quand tu veux,
<<Eragon, l’enterrement>>
-mais je ne sais pas si on pourra partir avant les funérailles de Hrothgar, il faut que je me renseigne au près de mon ami, Orik
- tu le saura quand ?demanda son cousin,
-après, je vais le voir, je vois que tu as déjà préparé tes affaires !
-je veux être prêt le moment venu.
-à tout à l’heure, lança Eragon et il partit. Saphira lui demanda
<<tu crois qu’il est prêt ? Il ne sait pas manier l’épée mais juste un marteau. >>
<<Quand il est déterminé il peut tué n’importe qui, c est ce que ma dit Gertrude en tout cas. >>Il ne trouva pas Orik, il décida alors d’allé voir Elva.

*
Chapitre II
Contre bénédiction

Sa tante se trouva loin des autres, elle était un peu plus grande que les normales et il y faisait noir. Il perçut la présence de cinq personnes. Il y avait Angela, Arya, Nasuada, Orik (a son étonnement) et Elva qui était allongé sur sa couche au fond.
-ce n’est pas trop to, elle souffre le martyre lui lança Angela. Eragon demanda à Arya de le suivre dehors :
-je ne sais pas ce que je dois dire, tu na pas d’idée ?
-tu dois contrer le sort, te rappelle tu de la bénédiction que tu as prononcé ? demanda Arya
- oui,
-tu dois le contrer par des mots qui ne sont pas général comme <<tu vivras>>ou <<ne soit plus un bouclier>>, cherche bien tes mots Eragon, sinon cela pourrait être pire, avertit Arya
-oui, d’accord, j’ai une idée c est :
Ne soit plus un bouclier contre la mauvaise fortune et puisse tu vivre en paix, alors ?
- je pense que c’est bon, je n’ai jamais béni quelqu’un, et encore moins contré une bénédiction mais je pense que c est bon, vas y et bonne chance !
-merci, et il rentra,
-on va te laisser seul, dragonnier dit Angela et elle partit en dehors de la tante avec Nasuada et Orik .Eragon s’approcha du lit et enleva son gant droit et posa sa paume sur le front de l’enfant,
-ce n est pas ta faute, Eragon…, tu ne seras jamais ton père ou ton frère …, seul le cœur conte …, et elle se laissa allé dans le lit.
<<Eragon, dépêche toi !>>lui lança Saphira. Elva suffoquait et respira très vite, trop vite. Il dit en ancien langage ce qu’il avait dit à Arya :
Ne soit plus un bouclier contre la mauvaise fortune et puisse tu vivre en paix !
Sa Gedwêy Ignasia rayonna et le picotait, il sentit ses forces vidées au fur et à mesure et tout s’arrêta, il avait le vertige, mais il réussit à s’asseoir sur une chaise. Il vit Angela s’approché de Elva et lui dire bravo et merci.
Quelqu’un l’aida à se mettre debout et sortir de la tente pour aller dans la sienne.
Il s’aperçut que c’était Orik, le nain l’allongea dans sa couche et il s’endormit aussitôt.
Il fit un rêve ou il était sur Saphira a Uru’baen, la ville était en feu, il était en pleine bataille, il vit a coté de lui un dragon vert émeraude qui brillait de mille feux. Il ne vit pas qui était son dragonnier.
*

Chapitre III
Le départ

Il se réveilla. Il alla voir sa dragonne et lui demanda si sa avait marché, elle lui répondit d’allé voir les autres, ils lui diront. Alors il alla voir Angela, et lui demanda,
-oui, sa a marché, même si je pense qu il restera encore quelques marques de magie. Tu devrais aller la voir !
-je ne sais pas trop, j ai des choses à faire, répliqua le magicien, au revoir et il la laissa. Eragon circula entre les tentes pour aller voir sa suzeraine. Il lui dit qu il partirait, a Helgrind, l heure qui suit, avec son cousin, pour sauvé Katrina des griffes des raz'acs.
-très bien, mais sois prudent et reviens-nous vite ! pria Nasuada.
Il alla trouver son presque frère et des vivres pour le voyage. Roran était tout excité et maladroit mais il ne voulait pas parler. Eragon essaya de le rassuré mais il n'u comme réponse qu'un hochement de tête. Saphira aussi était comme lui, elle a presque brûlée les vivres avec sa flamme. Elle était contente de faire un voyage mais inquiète d'allée voir les raz'acs, qui plus est dans leur repère.
Arya arriva en hâte devant Eragon et lui demanda d'un ton de reproche :
-tu repars à la chasse aux raz'acs, je croyais que tu avais laissé tombé !
-bien que j'ai laissé tombé, je vais juste chercher Katrina,
-ma fiancée, précisa Roran et il s en alla pour les laissé seul,
-c'est plus un sauvetage qu'une mission de routine, expliqua Eragon,
-excuse moi Eragon-Elda, je ne savais pas,
-ce n'est pas grave, déclara Eragon,
-je demande a venir avec toi, dragonnier, proposa l'elfe, cette demande prit au dépourvu Eragon mais ne le montra pas,
-attend deux secondes,
<<Tu pourras nous porter tous les quatre quand on reviendra ?>> demanda t il à la dragonne,
<<oui, évidement, depuis Ellesmera, tu devrais le savoir>>
-ok !
-très bien, je vais me préparée
-on part dans 10 minutes,
-10 minutes, ok, et elle partit, Roran revint,
-alors ???
-alors quoi ? Et, elle vient avec nous,
-génial, comme ça, on a plus de chance de réussir,
-ouais,
- Etttttttttttttt !?
-et quoi ? Mais qu'est ce que ta a me regardé comme sa ?
-Oh, moi, rien. Et sinon les (z') amours,
-…
-ALORS ???
-quoi ?
-ta très bien entendu ! Alors, tu as quelqu'un ?
-non, et puis je n'ai pas trop le temps,
-oh, bien sur, le grand dragonnier qui est toujours occupé, c est classique, mais en tous cas, la dessus, ta pas progressé depuis que tu es dragonnier, je veux bien t'apprendre des petits trucs, petit frère !
-tu rigoles, c est grâce à moi que tu as réussi a approché Katrina, tu étais vraiment trop coincé ! Roran arrêta. Eragon explosa de rire et Roran accepta sa défaite et rigola à son tour.
-quand on reviendra, tu devras tout me dire ! Se garantit Roran.
-si tu veux.
Arya arriva quelques minutes plus tard. Roran essaya de se retenir mais il explosa encore de rire, Arya le regarda,
-excusez moi, c est avec Eragon.
Saphira aussi rigola mais a sa manière.
-aller, on y vas, dit Eragon et il monta sur sa monture suivit de Arya et de Roran.
La dragonne poussa un cri qui se rependit parmi les plaines brûlantes et s'envola.

*

voila c est pas extra
laissez des commentaires
Back to top Go down
View user profile
arya-aiedail
Fan en développement
Fan en développement


Number of posts : 39
Age : 22
Registration date : 2007-03-11

PostSubject: Re: T3 Empire ( by me )   Sat 17 Mar - 21:54

Pour les commentaires, rendez-vous ICI

voila la suite
vraiment désolé pour le double post mais si je l avais mis sur un seul sa aurait dépassé la taille autorisé
donc la suite !

Chapitre IV
La fatigue

Le voyage fut rapide et tranquille, il faisait nuit quand ils atterrirent, à quelques lieux de Dras-Leona, la ville qui est a coté de la montagne, ils était fatigués, même Arya et Eragon, qui sont pourtant des elfes,Eragon proposa en baillant :
-il faut ... allé dormir,…. on est tous fatigué
-non, on n'a pas le temps, chaque seconde de plus mais la vie de Katrina en danger, réfuta son cousin même s il savait que son presque frère avait raison,
-saphira est trop fatigué… de nous avoir porté tous les trois sans s'arrêté et
c'est toi qui na pas voulu qu on s arrête !répliqua le dragonnier
-on peut la laissé ici, proposa Roran,
-non, cette fois c est Arya qui répondit, Eragon est plus fatigué que nous, le lien qui les unit, elle montra saphira et Eragon, le rend aussi fatigué que Saphira,
-Arya dit vrai, et …, il tomba par terre endormit profondément. Roran et Arya se précipitèrent sur lui, ils l allongèrent sur un tas de feuille, Arya alla cherché une couverture et lui mit sur ses épaules. Elle dit à Roran d'aller se coucher mais avant qu il parte lui dit :
-ne pars pas sans nous pendant la nuit, prévient Arya
-je ne suis pas fou au point de partir sans vous, répliqua t il, a demain et il y alla.
Arya alla se couché aussi, pas très loin d'Eragon, après tout, on ne sait pas ce qui peut arrivé, se dit elle. Eragon se réveilla pendant la nuit, il alla se recoucher à coté de sa dragonne. Quand Roran se réveilla, il vit qui l'attendaient, il se leva et alla se préparé. Saphira vola en reconnaissance autour de la montagne mais ne vit rien, pas de refuge ni d'entrée, elle rentra et le dit a son dragonnier :
<<tu en ai sur, tu n'as pas ratée quelque chose ?>>
<<oui j'en suis sur et non je n'ai rien ratée !>>
<<très bien, peut être que les habitant de Dras Leona savent quelques chose, il faudrait allé voir et demandé. Qu'est ce que tu en pense ?>>lui demanda Eragon
<<oui, mais demande aux autres, répondit elle, n'oublie pas que vous, toi et Arya
avez des oreilles pointues. >>précisa t elle. Il fit semblant de ne pas l entendre, il exposa son idée au autres, ils se mirent d'accord pour que Roran et Eragon y allèrent tout seul,Arya resterait toute seules avec Saphira et que si ils ont des problèmes, Eragon contactera Saphira. Eragon prit son blouson avec capuche, sa bourse et ils partirent.

*
Chapitre V
Dras Leona

Ils passèrent les portes centrales sans complication et se retrouvèrent au centre de la citée. Eragon proposa à son frère de cœur d allé chacun de son coté, Eragon alla vers l'est et son cousin vers l'ouest, ils devraient se retrouver heure plus tard à ce lieu même. Eragon se rendit à la taverne de cette ville. Il vit un barman, il était assez vieux et gros, il avait un tablier blanc, plein de saleté, des cheveux noirs gras lui recouvrait la tête, et un nez qui ressemblait a celui d'un porc, il le questionna au sujet des raz'zacs mais il ne voulait pas répondre :
-je ne sais rien à propos de ça, mon garçon, désolé lui répondit d'une voix mal assurée le chef de la taverne
-même contre sa, le dragonnier lui montra trois pièces, les yeux du barman s'illuminèrent,
-alors un peu plus, Eragon sortit deux autres pièces
-c'est tout ce que j'ai, il lui montra les pièces, alors sa vous convient, le barman voulut les prendre mais l'ancien garçon de Carvahall retira sa main avec un bon réflexe, d'abord les infos
-ils vivent dans la montagne,
-il n'y a rien sur la montagne,

Roran se rendit à la mairie
Il alla voir celui qui se fait passé pour le chef de la ville, il était vieux, son visage révélait quelques rides et ses yeux étaient en fines fentes, ses cheveux gras lui tombaient sur son visage,
-monsieur, j ai a vous parlé, c est de la plus haute importance !
- que veut tu, mon garçon ? Questionna le vieil homme d un ton maternel,
- c est a propos des ... des raz'zacs, une ombre de peur passa dans les yeux du leader, mais il se reprit vite :
- désolé, mais je ne sais pas de quoi tu veux parler
- en êtes vous sur ? Ils habitent dans la montagne qui est a coté, Helgrind, ils ont l'apparence des humains de loin mais de près, ils ont une bouche en forme de bec, des yeux jaunes ronds comme des hiboux, décrit Roran, vous avez sûrement
du avoir quelques gens qui ont disparus étrangement, et qui ne sont jamais revenus, il savait qui il allait un peu trop loin et qu il pouvait être pendus dans
l'heure qui allait suivre mais décida de continuer pour sa fiancée, n'est ce pas ?
- qu est ce que tu veux savoir, re questionna t il d un ton beaucoup plus dur,
- vous les détesté mais vous êtes obligé de vivre avec cette crainte de voir votre famille enlevé par ces créatures du diable, alors réagissez, ne vous laissé plus faire mobilisé les habitants, ils accepteront sûrement, bougez bous !
Il avait dit ces deux derniers mots en hurlant de colère,
Ma fiancée a été enlevée et je comte bien la délivrée avec votre aide ou sans votre aide ! Il avait les larmes au yeux mais les essuyât d un revers de manche.
Le dirigent se leva fou de colère, Roran réalisa qu il était allé un peu trop loin,
il allait se faire pendre.

-tes bouché ou quoi, je viens de te dire : dans la montagne, dit il en appuyant bien sur le mot,
-et où est l'entrée ? Insista Eragon
-deux pièces, réclama le barman
-je n'ai plus rien, je vous l'ai dit !dit il en essaya de paraître le plus crédible possible,
-j'ai vus ta bourse quand tu es rentré, alors ne me ment pas, petit gars, dit le barman en insistant bien sur le mot petit gars, Eragon se retint de s'énervé et sortit deux autres pièces et les posa dans la main du vieil homme.
Celui-ci sortit un bout de papier et dessina grossièrement la montagne et indiqua la ville a coté ensuite il fit une assez grosse croix qui était a l'opposé de la montagne,
-voila, sa te suffit, dit-il en lui tendant la carte
-merci bien, et il sortie.
Il retourna dans le centre et s'assit sur un banc en n'attendant son cousin, il contacta sa fidèle monture pour lui dire qu'il avait trouvé quelque chose sur le repère des raz'zacs. Il se rendit a la place centrale de cette ville, il alla s asseoir sur un banc en attendant son cousin.

Au lieu de se jeter sur lui comme Roran le pensait, il se dirigea vers sa secrétaire et lui dit d un ton grave :
- faites passé un mot dans tout les foyer de la ville appelant les habitant a se rendre dans une heure sur la place centrale, au minimum une personne par
foyer !
- très bien monsieur lui répondit elle d un ton assuré.
Et elle partit faire ce qu elle devait faire.
- ce n est pas sur que tous le monde acceptent mais au il faut au moins essayé.
- merci monsieur, déclara t il la mine réjouie, je me rend toute suite sur la place centrale et encore merci !
C est a moi de te dire merci, tu viens peut être de redonné espoir a tout une ville,
Puissant Marteau se rendit en courant sur la place centrale.

laissez des comentaires
Back to top Go down
View user profile
 
T3 Empire ( by me )
View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1
 Similar topics
-
» Spoooooky swamp terrain for empire in flames skirmish
» Ultracast British Empire Munition Boxes B166
» W: Empire in Flames Supplement (want the real copy!)
» Wanted: OLD Empire State Troops
» Oswor´s WIP: dwarves, empire, chaos, and whatnot...

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Ed Speleers France Forum :: Edward :: Fanfictions & Poèmes :: Archives-
Jump to: